Les glitazones cause de fragilisation des os ?

18 February 2010 | Vivre avec le diabète

Lis moi avec webReader

Les glitazones sont des médicaments plus connu en pharmacie sous les noms Actos et Avandia.

Leur but est de favoriser l'action de l'insuline et permettent aux muscles de brûler les sucres plutôt que les graisses. Ils diminuent l'insulinorésistance, en rendant l'insuline plus active.

 

Mais il existe de très nombreux inconvénients a leur utilisation, dont certains sont très grave.

 

Ils réduisent peu l'HbA1c (l'hémoglobine glyquée), ils entraînent une prise de poids et présentent un risque cardiaque.

On découvre beaucoup d'autres effets secondaires : infarctus du myocarde, fractures osseuses, atteinte hépatiques, anémie, œdème maculaire…

Selon une étude canadienne, la prise de ces médicaments pendant un an et plus induit des modifications importantes de la teneur minérale au niveau des hanches et de la colonne lombaire.

Et induit un doublement du risque de fracture osseuse de la hanche pour les femmes de plus de 70 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

Jusqu’à ce jour, ces manifestations n’ont été observées que chez les femmes, probablement parce que l’ostéoporose physiologique est plus fréquente et plus précoce chez elles. Pour expliquer cette déminéralisation, les médecins suggèrent que ces médicaments entraînent des modifications de la moelle osseuse fragilisant les os.

L’Association américaine de diabétologie a conseillé de suspendre l’usage de cette classe de médicaments tant que leur innocuité n’a pas été totalement établie. A suivre….

 

Sources: AFD Équilibre n°272 / Novembre-Décembre 2009 * Pratiques de Santé 

Poster un commentaire